Doit-on souscrire une assurance décès si l’on a ni conjoint, ni enfants ?

Publié le : 05 avril 20214 mins de lecture

Une assurance décès permet financièrement de favoriser son conjoint. Cela s’applique pour ses enfants. Mais si l’on n’a ni conjoint ni enfant, est-ce que c’est encore nécessaire ?

Définition d’une assurance décès

L’assurance décès est un type de contrat d’assurance vie qui permet en cas de décès de l’assuré, de verser un capital à un bénéficiaire avant le terme du contrat. La durée peut être fixée, c’est-à-dire pour une durée limitée appelée assurance temporaire décès, ou indéterminée appeler assurance vie entière. Pour ce qui est du bénéficiaire, les contrats peuvent être souscrits collectivement ou individuellement. En plus, le capital décès peut être associé avec des garanties complémentaires comme notamment la garantie contre les risques d’invalidité ou d’incapacité et la majoration en cas de décès accidentel. Le versement de ce capital vise majoritairement à limiter l’impact financier causé par la mort de l’assuré. Les bénéficiaires de ce type de contrat pouvant alors être d’autres personnes de sa maisonnée, l’assurance décès sans conjoint sans enfants est fortement recommandée. En effet, elle permet d’assurer l’avenir de ses proches. D’ailleurs, il existe des contrats d’assurance pour financer les funérailles.

Les contrats d’assurance pour financer les obsèques

En premier lieu, un souscripteur ou un adhérent détermine le montant à verser destiné aux funérailles. Ensuite, il désigne le bénéficiaire du capital qui peut être un proche ou une société funéraire ou plusieurs personnes. Dans le cas où il y aurait plusieurs bénéficiaires et qu’une société en fait partie, la solde du montant du capital est versée aux autres si celle-ci est supérieure à la facture des funérailles. Ce type de contrat d’assurance décès sans conjoint sans enfants prévoit non seulement pour financer les obsèques, mais aussi pour les organisations nécessaires.

Bien choisir son assurance décès

Une assurance décès sans conjoint sans enfants doit être choisie avec prudence. En plus  du fait de pouvoir financer les obsèques, l’assurance décès permet aussi et surtout d’aider les proches sur leur avenir financier. L’objectif premier est de protéger les proches sans activité professionnelle ou ceux avec des salaires moindres. Ensuite, fixer la prime d’assurance en fonction de l’âge de l’assuré puisque la prime est susceptible d’être assez élevée si le souscripteur tarde pour s’assurer. Pour le montant du capital, il est préférable de prévoir une somme conséquente au début. Par la suite si le montant est beaucoup plus élevé que nécessaire, il est facile de le faire baisser. Le bénéficiaire des contrats peut être choisi librement par le souscripteur. L’assurance décès sans conjoint sans enfants n’est tout autre qu’une assurance décès, mais les bénéficiaires sont autres que sa famille.

Plan du site